Réduire ses déchets, par où commencer ?

Home / Ma Petite Planète / Réduire ses déchets, par où commencer ?

image de l'article sur la réduction des déchets, objectif zero déchet

Réduire ses déchets, par où commencer ?

Le zéro déchet, c’est un principe visant à réduire ses déchets le plus possible au quotidien. Pour cela, il est nécessaire de changer ses habitudes et d’adopter de nouveaux réflexes de consommation. 

 

Tu es très motivé(e) à aider la planète à ton échelle, mais tu ne sais pas par où commencer ? Cet article est justement fait pour toi. On ne devient évidement pas expert en zéro déchet du jour au lendemain lorsque l’on y connait rien. D’autant plus que les médias et les réseaux sociaux nous bombardent d’informations : difficile de s’y retrouver.

 

reduire-ses-dechets-pollution

 

Dans cet article, on reprend les bases et on évoque les premiers conseils pour réduire ses déchets, en toute simplicité. Rappelle toi que l’objectif n’est pas d’être irréprochable, mais de faire de son mieux et de changer ses habitudes progressivement. 

 

L’urgence de réduire ses déchets en quelques chiffres 

Voici quelques chiffres qui pourront nous donner des idées :

  • On estime que plus de 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde chaque seconde
  • Aujourd’hui, plus de 89 milliards de bouteilles en plastique sont vendues par an dans le monde (bouteilles d’eau)
  • 1,5 millions d’animaux meurent chaque année à cause du plastique
  • Seulement 26% des emballages plastiques sont recyclés dans le monde, le reste est jeté dans la nature

reduire-ses-dechets-pour-les-oceans

 

Tu l’auras sans doute reniflé, ce premier article va surtout s’attaquer au grand méchant plastique ! Entrons désormais dans les détails pour comprendre les principes du zéro déchets et comment les appliquer.

 

Le Zéro Déchets en 5 principes 

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter. 

 

5 piliers du zéro déchet, blog histoire de bambou

 

Dans la suite de cet article, nous allons évoquer quelques exemples d’actions à entreprendre pour chacun des grands principes du zéro déchet. Tu vas voir que certains principes sont plus simples à s’approprier que d’autres, enfin selon moi. En revanche, les 5 principes sont absolument accessibles à tous, alors restons motivés ! 

 

1# Refuser : L’action la plus simple pour réduire ses déchets

Sans doute le principe le plus simple à respecter lorsque l’on commence une démarche pour réduire ses déchets. Il suffit tout simplement de refuser les choses en plastique que l’on va te proposer un peu partout où tu vas : les bouteilles d’eau quand tu vas manger dehors, les sacs en plastiques quand tu vas faire tes courses, ou encore les goodies inutiles en plastiques offerts par des entreprises d’objets publicitaires…

 

C’est hyper simple, la preuve avec cette mise en situation absolument réaliste : 

dechets-plastiques

  • Le vendeur/la vendeuse : “Vous voulez un sac Madame/Monsieur ?”
  • Toi : “Non merci !”

Merveilleux n’est ce pas ? 

Plus sérieusement, voyons comment remplacer les objets jetables par des réutilisables. Ainsi, il sera bien aisé de refuser tous les objets en plastique. En plus, ça nous fait une superbe transition vers le deuxième principe : réutiliser.

 

 

 

2# Réutiliser : Pour réduire ses déchets sur le long terme

Comme évoqué dans la partie “Refuser”, il est bien plus facile de refuser un objet lorsque l’on en a pas besoin. Pour ne pas en avoir besoin, il va falloir en effet le remplacer par un équivalent réutilisable, lavable et écologique. Voyons donc quelques exemples d’objets en plastique qu’il est important de refuser et par quoi les remplacer.

 

La bouteille d’eau en plastique, c’est le mal !

On en a déjà parlé, les bouteilles d’eau en plastique sont un des plus grands fléaux pour notre planète. Il est urgent, mais vraiment urgent d’arrêter ça. Il suffit d’investir dans une bonne gourde isotherme. réutilisable, écologique et recyclable, ta gourde te permettra même de garder tes boissons au chaud ou au froid. C’est pas vachement mieux qu’une bouteille d’eau en plastique à moitié écrasée dans ton sac, sérieusement ?  En outre, tu te rendras vite compte que tu fais des économies financières grâce à ta gourde car tu arrêtes d’acheter des bouteilles en plastique constamment. 

 

Voici quelques exemples de marques de gourdes écologiques :

Marque Composition Spécificités Prix
Arbol Gourdes en aluminium recyclable Start-up basée en Bourgogne
Emballages d’envois recyclables
Dons à des associations pour les forêts
Possibilité de personnaliser lesgourdes
à partir de 10€
Green Bottle Gourdes en acier inoxydable Large choix de couleurs et de motifs
choix d’accessoires
entre 24€ et 30€
Gourde Morning Bouteilles et gourdes en acier inoxydable Divers modèles, couleurs et designs
Produits personnalisables
entre 16€ et 35€

 

On parle également d’alternatives à la bouteille d’eau ainsi que d’autres alternatives écologiques dans les articles : 

 

Le sac en plastique, c’est aussi le mal !

Tu entends tous ces dauphins, tortues et autres animaux marins fous de joie que tu arrêtes de remplir les océans avec des sacs plastiques ? Pour mettre fin à ce massacre, c’est super simple. Il suffit d’avoir un tote bag sur soit en permanence. Fin et léger, il ne prend pas de place et est super pratique. Il te permet en effet de faire des courses n’importe quand. En outre, l’essayer c’est l’adopter ! Le tote bag est en effet bien plus solide que le banal sac plastique. 

reduire-ses-dechets-tot-bag

 

Mise en situation : Tu rentres chez toi avec des sacs plastiques pleins à craquer parce que tu as un peu déconné dans tes rayons préférés. Sur le chemin, ton sac craque sous le poids de tes courses. Tout tombe sur le sol et tu essayes de rentrer chez toi maladroitement avec toutes tes courses dans tes mains. Les gens te regardent en riant plus ou moins discrètement. Ça te parles ou suis-je la seule à vivre cette vie ? En tout cas, depuis le tote bag, ça n’arrive plus !

 

La vaisselle en plastique, même problème ! 

Il est fréquent d’utiliser de la vaisselle jetable en plastique. Assiettes, gobelet, couverts. Pratique à utiliser et peu encombrant, c’est pourtant une catastrophe écologique à l’échelle mondiale. Pour pouvoir refuser tranquillement toute la vaisselle jetable qui pourrait croiser ton chemin, une solution : les couverts en métal que tu gardes sur toi. Ou alors, tu peux opter pour l’incroyable, l’incontournable : cuitochette ! En métal évidement, pas en plastique ! Voici un petit exemple de cuitochette.

 

3# Réduire ses déchets, diminuer sa consommation

La surconsommation à l’échelle mondiale accélère grandement la destruction de notre écosystème. Ce troisième principe est donc capital pour avoir un réel impact positif sur l’environnement. Pour respecter ce principe, il faut réprimer l’acheteur/l’acheteuse compulsif(ve) qui sommeille en chacun de nous. Il est nécessaire de revoir complètement notre mode de consommation ainsi que nos priorité. Voici quelques exemples de changements à opérer afin de réduire considérablement notre consommation : 

 

  • Privilégier la qualité des vêtements à la quantité afin de conserver peu de vêtement mais pendant très longtemps. Acheter des tissus écologiques, respectueux de l’environnement, de fabrication équitable et locale. Ainsi, on n’alimente pas l’exploitation des enfants dans les pays du tiers monde. Egalement, on supprime l’empreinte écologique des multiples voyages à travers le monde dédiés à la fast fashion.

 

  • Utiliser moins de cosmétiques et de produits d’hygiènes non bio. Tous ces produits pétrochimiques sont remplis de substances toxiques qui font du mal à notre peau, à notre corps et à notre planète en se mélangeant à l’eau de la douche. Donc on ne laisse pas couler l’eau trop longtemps et on évite de mettre n’importe quoi dedans. 

 

  • Pour les non vegans : consommer de la viande moins souvent et de meilleure qualité. Les éleveurs responsables et locaux sont à privilégier car cela permet de lutter contre les élevages intensifs ultra polluants et violents pour les animaux.

 

4# Composter : pour rendre ses déchets utiles

Ce principe est plus facile à adopter lorsque l’on a un jardin et le temps de cuisiner. Il te suffit de dédier une poubelle de plus dans ta cuisine. Cette dernière sera dédiée au composte. Tu placeras donc à l’intérieur tous les déchets alimentaires et biodégradables. Comme les épluchures de légumes par exemple. Cette astuce ne demande pas plus de temps que d’habitude en cuisine, juste un endroit différents pour un certain type de déchet. 

 

Composter permet d’avoir de quoi fertiliser et nourrir son jardin de manière totalement gratuite et biologique, c’est pas beau ça ? 

 

reduire-ses-dechets-avec-le-composte

5# Recycler pour réduire ses déchets évitables

Certains matériaux sont recyclables à l’infini, d’autres de manière limitée. D’autres encore ne le sont pas du tout. Si la France n’est pas très au point au niveau des poubelles de tri, d’autres pays sont des exemples à suivre. Prenons l’exemple de San Francisco aux Etats-Unis par exemple. Des poubelles différentes pour trier les différents types de déchets sont disposées partout dans la ville, de manière publique. De ce fait, les habitants sont habitués à trier leurs déchets et ne se voient même pas faire autrement.

 

C’est cette habitude qu’il nous faut instaurer dans nos propres foyers en France. Habitue-toi à enlever les étiquettes des bouteilles en verre afin de faciliter leur recyclage par exemple. Prend l’habitude de trier tes déchets et de ne pas jeter n’importe quoi n’importe où.

 

recyclage-dechets

Quelques conseils supplémentaires pour réduire ses déchets ? 

  • N’essaye pas de changer toutes tes habitudes d’un coup sous peine d’abandonner rapidement. Un pas à la fois, on y va progressivement.

 

  • Ne te culpabilise pas de ne pas avoir un comportement parfait. On peut toujours faire mieux, plus écolo, plus responsable. Cependant, nous restons des humains, alors un peu d’indulgence. Concentre toi sur les actions écologiques positives que tu mène actuellement et sur celles que tu va mettre en place prochainement, plutôt que sur les lacunes qu’il te reste. Ainsi tu avanceras dans la bonne humeur.

 

  • A l’inverse, ne culpabilise pas les personnes moins avancées que toi dans les démarches écologiques. Chacun son rythme. Essayes plutôt de partager tes actions avec pédagogie et bienveillance afin d’encourager ton entourage à progresser dans cette voie sans les juger. 

 

 

Retrouve Histoire de Bambou sur le blog et  les réseaux sociaux !

Blog de Bambou : Le Monde du web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *