Le guide de la rédaction print

Home / Le Monde du Web / Le guide de la rédaction print

redaction-print-guide

 

Le guide de la rédaction print

La rédaction print est un domaine d’activité spécifique qui suit des règles précises. Dans cet article, nous allons voir point par point, les éléments importants à connaître pour travailler en rédaction print. La cible, le fond, la forme,  même la partie technique et logiciels sera abordée. 

 

 

1# La cible de la rédaction print

La rédaction web ne cible pas le même type de public que la rédaction print. En effet, la presse a un objectif avant tout informatif. Il s’agit de faire passer des messages sur l’actualité. On parle ici d’un travail de journaliste.

Les lecteurs ciblés par la rédaction print ont donc pour objectif de s’informer et non dans un processus éventuel d’achat. Le comportement de ces lecteurs est généralement les suivant :

  • Ils prennent leur temps pour lire le contenu éditorial
  • Ils sont disposés à lire des contenus plutôt longs
  • La démarche de lire un contenu plutôt qu’un autre vient d’eux et non d’une publicité
  • Ils sont souvent plus attentifs lors de la lecture d’un contenu print que sur le web

redaction-print

 

Bien entendu, il existe des contenus print à but commercial tels que les affiches, roll-ups, flyers ou autre PLV (Publicité sur le lieu de vente). Les lecteurs de ce type de contenus sont cette fois-ci confrontés à des textes commerciaux pouvant le guider dans un processus d’achat. Cependant, tout comme pour la presse, les lecteurs choisissent de prendre le temps de parcourir les documents qu’ils ont en main. On retrouve donc des comportements assez similaires à ceux cités ci-dessus.

 

2# Le fond

Comme nous l’avons vu dans la première partie de cet article, les contenus de presse et les contenus commerciaux print ont des objectifs différents. Cependant, ils parviennent à capter l’attention des lecteurs, différemment de la rédaction web. Ce qu’il faut avant tout comprendre au sujet du fond de ces contenus, c’est qu’il va varier en fonction du type de supportC’est ainsi que nous avons d’un côté un contenu informatif et de l’autre, un contenu commercial. 

 

Les contenus print ont néanmoins des points communs. Le point commun le plus important à retenir est que la rédaction print est orientée lecteur. Uniquement lecteur. J’insiste sur ce point car il est à différencier de la rédaction web. En effet, la rédaction web cherche à plaire à la fois aux lecteurs et aux moteurs de recherches. Les techniques d’optimisations influent donc souvent sur le texte final. Pour la rédaction print, ce n’est pas le cas. Seuls les lecteurs sont importants. Ainsi, les plumes privées des contraints d’optimisations peuvent se permettre plus de choses qu’en rédaction web, comme par exemple :

  • Des phrases plus longues, plus complexes,
  • Moins de mots de transitions ou d’expressions prédéfinies
  • Plus de liberté dans les titres 

 

Retrouvez sur le blog de Bambou plus d’informations sur les règles à suivre pour écrire un article de presse. 

 

3# La forme spécifique à la rédaction print

La création d’un contenu print comporte plusieurs règles à respecter. Tout d’abord, il faut respecter la mise en page du document en question. Par exemple, s’il s’agit d’un journal, les articles peuvent être présentés sous forme de colonnes. Une limite de mots est également imposée afin de correspondre au format du document. En outre, la rédaction print implique d’anticiper d’éventuelles images, en adaptant son texte pour libérer des espaces précis.

 

Enfin, il faut savoir prévoir la futur place des images dans le contenu afin d’adapter son texte et la place que celui-ci va occuper sur la page. La rédaction print implique donc l’utilisation de logiciels particuliers. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

 

4# Les logiciels pour la rédaction print

Parmi tous les logiciels graphiques de la suite adobe, Indesign est le plus adapté à la rédaction print. En effet, ce logiciel a été spécialement créé pour la création de contenus print tels que des flyers, des affiches, des livres ou encore des journaux. Les outils permettent de concevoir de superbes mises en page.

 

En outre, Indesign permet de réaliser des contenus pour le web. Il est notamment possible d’insérer des zones cliquables dans des fichiers PDF afin de les rendre interactifs.
Retrouvez ici le Tuto Graphisme 4 : Comment créer un PDF interactif sur Indesign ?

 

5# Le mode colorimétrique adapté au print

Qu’ils soient travaillés sur Indesign, Illustrator ou bien Photoshop, les visuels destinés au print doivent être enregistré selon un certain mode colorimétrique. Ce mode est différent de celui adapté au web, afin de s’adapter parfaitement aux imprimeries.

 

Le mode colorimétrique adapté au print est le mode CMJN :

C : Cyan,

M : Magenta,

J : Jaune,

N : Noir.

Également appelé mode « quadrichromie », il réunit les 4 couleurs citées ci-dessus. La meilleure chose à faire lorsque l’on travaille pour le print, c’est de mettre ses créations en CMJN dès le début, afin de l’envoyer à l’imprimerie directement au bon format par la suite. En effet, transmettre des fichiers en RVB (RVB : mode colorimétrique pour le web) à une imprimerie peut être nuisible à l’impression finale. Cela s’explique par le fait que la conversion du RVB au CMJN peut altérer certaines couleurs sur e rendu final.

Retrouvez Histoire de Bambou sur le blog et  les réseaux sociaux !

Blog de Bambou :
Articles bio & Article Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *