Construire une stratégie Social Media en 7 étapes

Home / Le Monde du Web / Construire une stratégie Social Media en 7 étapes

Illustration de l'article sur la strategie social media

Construire une stratégie Social Media en 7 étapes

Dans cet article, nous allons voir comment un community manager élabore une stratégie social media pour une entreprise.

 

1# Bien connaître l’entreprise

Le community manager commence par prendre connaissance de la situation de l’entreprise concernée. Il s'intéresse notamment à plusieurs informations importantes :

  • Le secteur d’activité,
  • Les produits et services proposés,
  • Les modèles de communications passés,
  • La présence ou l’absence de l’entreprise sur les réseaux sociaux
  • La visibilité et le profil des communautés de l’entreprise sur les réseaux
  • Les habitudes des concurrents

 

2# Définir ses objectifs

Une fois que le community manager connaît la situation de l’entreprise, il sait d’où elle part. Pour savoir maintenant où elle veut aller, il faut définir ensemble les objectifs. Les objectifs peuvent être très variés en fonction des entreprises. Quoi qu’il en soit, pour élaborer une stratégie efficace, il est recommandé d’utiliser la méthode SMART :

Méthode Smart pour une bonne stratégie social média, réseaux sociaux

Voyons avec un exemple simple, ce que signifie en détail ma méthode SMART. Pourquoi l’exemple d’objectif « Augmenter les ventes en ligne de 5% » est un objectif SMART ?

Spécifique

L’objectif est précisément défini et peut être visualisé. A contrario, l’objectif « Augmenter la visibilité » est trop vague et peu parlant.

Mesurable

Rien de plus simple qu’un objectif chiffré pour mesurer facilement. Dans ce cas précis, il suffit d’observer le nombre de vente pour savoir si l’objectif est atteint. Là encore, « Augmenter la visibilité » n’est pas un objectif mesurable car il ne donne pas de point de repère chiffré.

Acceptable

Il est essentiel que l’objectif et donc les efforts à fournir pour l’atteindre soient bien compris et acceptés par les personnes en charge. Ici, le community manager.

Réaliste

Être ambitieux est une grande qualité pour entreprendre. Cependant, attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre sur les objectifs. En effet, personne ne voudra travailler pour une entreprise qui fixe des objectifs impossibles à atteindre. Dans notre exemple, une augmentation des ventes de 5% semble tout à fait raisonnable… Enfin, tout dépend du temps et les moyens accordés à cette évolution, bien entendu.

Temporel

Le temps. La question des dates limites/deadlines est souvent la source de bien des agitations dans les entreprises. Il est primordial de retenir que des limites de temps trop courtes n’engendrent que du travail mal fait, voir la démotivation des troupes. Alors pour nos 5%, un mois, deux mois ? La temporalité varie vraiment selon les entreprises.

3# Définir sa cible

À qui souhaitons-nous nous adresser ? Quelle audience représente nos clients potentiels ? La définition de la cible consiste à dresser un portrait-robot du « client type » que nous voulons faire agir (faire acheter, faire partager, faire réagir…). Diverses informations sont importantes comme la tranche d’âge, la zone géographique, le sexe, la catégorie socio-professionnelle, ou encore les habitudes et comportements d’achat.

4# Adapter sa ligne éditoriale

Définir précisément une audience cible permet par la suite de réfléchir à la ligne éditoriale la mieux adaptée. En effet, le but est d’adapter le style de rédaction en fonction de l’audience. Nous ne parlons pas de la même façon à un public d’enfant qu’à un public de retraités, pas vrai ?

 

 De même, le champ lexical et les mots clés précis sont appréciés dans les secteurs d’activités professionnels spécifiques. La ligne éditoriale choisie est donc en corrélation avec la cible et l’image que nous souhaitons lui montrer.

 

Alors, sur quel ton s’adresser à ses cibles… Un ton sympa et marrant pour donner une image de marque cool et proche du public ? Un ton sobre et professionnel pour une cible exigeante sur un sujet précis ? Un ton engageant pour encourager au clic et au partage ? Tout dépend de l’entreprise !

 

Construire une bonne ligne éditoriale pour votre entreprise commence par définir plusieurs critères. Pour une bonne rédaction web SEO, suivez ces conseils.

 

#5 Choisir les réseaux et plateformes

Les réseaux sociaux sont variés et différents les uns des autres. Ils ne correspondent pas tous aux mêmes types d’objectifs. Il est donc nécessaire de choisir ses réseaux soigneusement en fonction de sa stratégie.

Youtube

C'est un réseau social idéal pour les vidéos. Il a au fil des années écraser ses concurrents pour devenir incontournable. Il est à envisager si vous possédez du contenu vidéo régulier et de qualité uniquement. 

Facebook

Il s'agit du réseau social le plus global en termes diversité d’utilisateurs et de contenus. Énormément d’entreprises possèdent d’ailleurs une page Facebook.

Twitter

est un réseau social très efficace pour améliorer le référencement car les tweets peuvent être référencés sur Google. Ce réseau peut également être intéressant pour communiquer avec des influenceurs.

Instagram

LE réseau social visuel par excellence. Vous avez de très belles images pour promouvoir votre marque ? Faites vous un feed instagram de folie ! L’audience de ce réseau est assez jeune comparée aux autres cités ci-dessus.

Pinterest

Lui aussi est un réseau basé sur l’image. Il est l’un des réseaux sociaux auxquels on pense lorsque l'on recherche des inspirations visuelles pour des sujets extrêmement variés. Bon à savoir l’audience de Pinterest est majoritairement féminine.

LinkdIn 

Linkedin est le réseau social professionnel le plus utilisé à travers le monde. Il est assez différent des autres car il est basé sur le BtoB. C’est sur ce réseau que les entreprises diffusent leur image auprès d’autres entreprises. Il en est de même pour les personnes physiques, qui mettent en avant leur profil professionnel.

 

6# Construire un planning de publications

La stratégie social media se complète avec sa partie chiffrée. En effet, savoir ce qu’on va dire, comment on va le dire et à qui, c’est bien. Mais il reste à savoir quand on va le dire.

 

C’est à ce moment-là qu’il est essentiel d’élaborer un plan de communication sous forme de planning. Ce planning indique la récurrence des actions de communications, les deadlines des projets, les dates et heures des publications sur les différentes plateformes.

 

En clair, il s’agit d’un grand calendrier qui permet au community manager d’assurer une régularité et une cohérence dans sa communication.

 

7# Veiller et actualiser sa stratégie social media

Sur internet, tout évolue très rapidement. Tout bon community manager se doit donc d’assurer une veille régulière. Une veille sur les concurrents mais également sur les tendances du web, les évolutions des outils et les actualités. Cette veille permet de se maintenir à jour pour ne jamais tomber dans le ringard ou l’obsolète.

 

Rester toujours à la pointe de la modernité et de l’information lorsque l'on écrit spécifiquement sur un sujet donné est primordial pour conserver sa crédibilité et son influence sur les communautés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *